Côte d’Ivoire: l’opposition mobilise contre la nouvelle carte d’identité payante

Côte d’Ivoire: l’opposition mobilise contre la nouvelle carte d’identité payante

L’opposition organise sa riposte contre le gouvernement. Les représentants de leurs groupes parlementaires ont organisé, samedi 6 juillet, un rassemblement avec leurs militants à Abidjan. Les militants et sympathisants étaient venus protester contre la nouvelle carte nationale d’identité qui est désormais payante.

La pluie menaçait de gâcher la fête, avant que les rayons de soleil ne fassent une percée dans le ciel grisâtre de la commune de Cocody. Réunis sur le terrain de sport du quartier Anono, environ 500 militants s’agglutinent sous les bâches prévues à cet effet.

Le rassemblement est organisé par 23 partis d’opposition, notamment les députés du PDCI, de Vox Populi et de Rassemblement, parti fidèle à Guillaume Soro. Ce sont d’ailleurs les affiches et tee-shirts à l’effigie de l’ex-président de l’Assemblée nationale qui dominent.

Le thème du jour se rapporte à la nouvelle carte d’identité, désormais accessible contre 5 000 FCFA. Les manifestants réclament le retour à la gratuité et dénoncent la politique du gouvernement. « On ne paye rien. On n’a pas de quoi payer. 5 000 FCA pour la carte d’identité nationale. On n’a pas l’argent », précise une manifestante.

Force est de constater pourtant que dans leurs discours, les députés abordent beaucoup moins le cas de la carte d’identité que les autres sujets politiques qui fâchent, comme la réforme de la Commission électorale par exemple, jusqu’au tour de Yasmina Ouégnin, chef du groupe parlementaire Vox Populi.

« Il y a la réelle possibilité d’empêcher une partie substantielle de l’électorat ivoirien de participer aux différents scrutins à venir. Dans ces conditions, ceux et celles qui seront élus demain ne pourront prétendre à une véritable légitimité car ils auront été choisis seulement par une part infime des votants », a-t-elle déclaré.

Les opposants estiment, en effet, que cette nouvelle disposition, votée la semaine dernière par les députés de la majorité, va surtout servir à écarter nombre d’Ivoiriens de l’enrôlement sur les listes électorales.

Ils promettent que ce meeting est le premier d’une longue série d’actions et appellent déjà à un nouveau rassemblement, le 15 juillet prochain.

(Visited 16 times, 1 visits today)

Articles Simulaires

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer